Pages Menu
Categories Menu

Posted on 30 Juil, 2008 in WebTech |

Adsense: 14 Erreurs fatales à éviter

Google Adsense est une des plate-forme de publicité les plus simple à mettre en oeuvre sur son site ou son blog.

Source: Stayincontactwith.blogspot.com

[[Adsense]] fonctionne sur le principe du PPC : Paye Par Clic.

Chaque clic de vos visiteurs vous rapporte de quelques centimes à parfois plus d’un dollars.

Il y a une règle avec Adsense : « Les conditions générales d’utilisation à la lettre tu suivras ». Oui du coup ça en fait bien plus qu’une seule. Mais une chose est sûr, Google est tout sauf bête et la moindre infraction peut vous couter la suppression de votre compte…et des quelques 70$ que vous aviez dessus.

 

Pourquoi Google est si sévère?

J’ai déjà entend dire autour de moi : « C pa coul, Google ma fermé mon compte parske je clikè sure mé pubes ». Même si cela peut paraitre anodin de cliquer quelques fois par jours sur ses pubs, le problème est que vous n’êtes pas le seul à le faire.
Il faut bien comprendre que Google offre un service aux entreprises, et que comme tout service elles sont en droit d’attendre des résultats. Le système est simple :
– Une entreprise A ouvre une campagne de pub, avec un clic à 10 cents, et une limite de budget journalier de 10$. Faites le calcul, cela fait 100 clics, donc 100 clients potentiels.
– Un webmaster B se dit que, cliquer une fois sur ses pubs (ou inciter au clic, ou cacher l’annonce dans un texte, ou …) ne tuera personne et décide alors de choisir une annonce au hasard : celle de A.
– Le problème est que B n’est pas le seul petit malin qui joue à ce jeu, et que C, D, E, F, …font de même.
– Une fois sa limite budgétaire atteinte, l’annonce de A est retirée par Google.

Résultat : A n’est pas content, car à midi son budget journalier était déjà atteint, le privant du pic de visiteur entre 19 et 21h. De plus seul 10 visiteurs ont visualisé plus d’une page, et un seul à remplis un formulaire mail. A est déçu et se retire du programme. Google perd un client et un peu de sa réputation, ce qui fait que les prochaines entreprises mettront peut être toujours 10$ de budget/jour, mais un clic à 1 cent. Au final, se sera le petit webmaster B, qui pensait ne rien faire de mal, qui perdra de l’argent.

Les erreurs à ne pas commettre:

 

Certaines des erreurs pourront vous paraitre évidentes, cependant chaque jour des bloggers ou des webmaster enfreignent les règles, et parfois sans le savoir.


1/ Cliquer sur ses propres pubs

Je me sens obligé de le re-préciser, mais c’est surement la cause de 75% des banned Google Adsense. Si vous cliquer une fois accidentellement sur votre pub, rien ne serre d’envoyer un mail à Google. Mais pour ceux qui sont joueurs, et qui pense qu’en changeant leur IP ils pourront éternellement tromper le géant…ne venez pas vous plaindre après.

 2/ Dépasser la limite d’annonce publicitaire

Normalement, si vous placez plus de trois emplacements pub, ou plus de deux barres de recherche personnalisée, Google ne les affichera pas. C’est une erreur toute bête, mais qui pourrait rassurer quelques uns : si vos annonce ne s’affiche pas, peut-être avez-vous dépassé la limite.

3/ Modifier les codes javascript

La seule chose que vous avez le droit de modifier en dur dans votre code est la couleur. Vous n’avez pas le droit de modifier la taille, d’insérer ce code dans une image, de le confondre avec un lien normal,…
Si vous souhaitez faire des changements, il faut recréer une nouvelle annonce.

4/ Ouvrir un compte par site

Si vous avez 3 sites, auxquels vous voulez y rajouter Adsense, un seul compte Adsense suffit.
Déjà pour vous c’est plus simple à gérer. Mais si vous faites cela, au cas où un de vos sites serait bannit, pas d’illusion : 1, 3, 10 ou 20 comptes, Google les fermera tous.

5/ Divulger sont CTR, son eCPM et …

Cela peut être une erreur fatale. Si vous souhaitez montrer à tout le monde que votre site rapporte, en faisant un screenshot de votre compte rendu Adsense, il faut faire bien attention de cacher les colonnes CTR (votre ratio de click) et votre eCPM (le cout par mille)….Google est très irritable quand à la divulagtion de ses éléments. Mais ce n’est pas tout : comme un élève de troisième serait capable de retrouver votre ratio et CPM rien qu’avec le nombre d’impression, le nombre de clic et le total des pépettes…vous n’êtes finalement autorisé qu’à montrer votre gain.

6/ Mettre un titre incitatif au clic au dessus de votre pub

Si au-dessus de votre pub vous mettez une titre comme « Cliquer sur mes pubs », « Super bonne affaire », ou plus implicite: « Pour du Ketchup dans mes pasta », « La machine à café », ou autre titre certe fun mais incitant implicitement au clic, c’est une raison suffisante pour Google de vous bannir.

7/ Ouvrir les pubs dans une nouvelle fenêtre

Cela rejoint la modification du code, mais mérite un rappel : vous ne devez pas modifier le code, afin que le site pub s’ouvre dans une autre fenêtre, afin que le visiteur puisse continuer à surfer sur votre site.

8/ Afficher des annonces de concurrents à Google

Mon titre est un raccourcis, en fait Google accepte les annonces de concurrents, mais à l’unique conditions que ces annonces ne ressemble pas à celles de Google.
Par exemple, Google ne fournit pas d’annonce imagé en 125×125 pixels, c’est pourquoi vous avez le droit d’afficher des annonces de ce type sans passer par google.
Autre précision : ne pas créer de liens qui pourraient ressembler de près ou de loin àune annonce Google.

9/ Confondre une annonce avec une image

Cela pourrait être une bonne source de clic que ce coller une image à une annonce Google, ou de la placer en plein coeur d’un texte. Google accepte ces pratiques, à la seule condition qu’il y est une séparation claire entre l’image/le texte et l’annonce.

10/ Rejoindre une communauté de clickeurs ou des auto-surfs

Là c’est déjà d’un autre niveau que l’erreur innocente. Il existe sur le web des communautés, que vous pouvez payer (ou rejoindre) pour qu’ils viennent cliquer sur vos pubs. Je pense que dire que ces méthodes sont interdites par les CGU est inutile.
Augmenter le nombre de visualisation en rejoignant des d’auto-surfs, ou en payant des visiteurs est interdit, car cela fausse votre ratio. 

11/ Mettre des annonces dans une page d’erreur ou sans contenu

Placer des annonces sur une page avec seulement des publicités et des mots-clés, ou même sur une page d’erreur du type 404 est passible de suppression de compte.

12/ Surcharger un article de mots-clés

Là c’est la SEO (Search Engine Optimisation) contre la pub. Les « experts » en optimisation vous conseillent de placer des mots-clés dans vos articles afin de bosster votre positionnement dans Google…et Google vous dit de ne pas le faire. Qui allez-vous écouter? Celui qui remplis votre chèque ou les autres?
Ecrivez vos articles naturellement, cela évitera Google de vous visiter pour un petit contrôle..et bien sûr vos visiteurs apprécieront d’autant plus de ne pas être pris pour un chiffre de plus dans un tableau de stat.

13/ Installer des Pop-up ou Pop-under

Il est interdit d’adhérer à une plate-forme pub qui travaille avec des pop-up ou des pop-under.

14/ Insérer de la pub dans vos e-mails

Vous avez une newsletter? Vous envoyez des mails en HTML? N’essayez même pas d’y placer de la pub Adsense. Premièrement il me semble que ça ne marchera pas, et de plus serait une violation des conditions générales.

Source: Stayincontactwith.blogspot.com