Pages Menu
TwitterRss
Categories Menu

Écrit le 3 fév, 2013 dans jeux, Photos | 0 commentaire

Claustrophobia, duels scénarisés

Claustrophobia, un jeu de plateau opposant deux joueurs créé par Croc

Encore une fois Croc nous emmène dans un combat du bien contre le mal (ou plutôt des religieux contre les démons).

Tiens ça me rappelle quelque chose

Ma dernière acquisition pour répondre à un gros manque dans ma collection: un jeu pour deux joueurs, pas trop long et surtout fun!

Habituellement, je suis plutôt dans les jeux de réflexion, de gestion et de stratégie, mais lorsqu’il s’agit de jouer à deux, je n’aime vraiment pas les duels de type abstraits (type échecs, abalone, dames etc).

Cette fois j’ai trouvé un digne descendant de Hero Quest (dont j’étais complètement fan à l’époque), en moins scénarisé mais surtout plus rapide, ce qui est, pour moi, très important dans un jeu un contre un.

Je laisse quelques photos ci-dessous en espérant que ça mette l’eau à la bouche à quelques uns…

 

Croc
Croc Qui n'est autre que l'auteur d'In Nomine Satanis/Magna Veritas (et bien d'autres JdR)

Il mettra deux ans à faire publier son premier jeu « Bitume », sous le label « Futur Proche ». Suivront « Gore ! », un jeu de zombies vendu dans une jaquette de cassette VHS (demandez la signification de ce mot à vos parents, les enfants !), puis « Animonde », un jeu de rôle dans lequel les animaux servent d’objets, tous plus fantastiques les uns que les autres.

Vers 1989, il propose, avec des comparses, dans In Nomine Satanis / Magna Veritas ®, de jouer des anges ou des démons qui participent à un Grand Jeu, plus drôle que « Festin, le jeu de la mie ® » ou « Docteur la moule ® » sous l’égide de Dieu ou Satan. INS/MV sera son plus grand succès. Le jeu connaitra quatre éditions, et des dizaines de suppléments.

Puis il y aura Heavy Metal, Bloodlust, Scales, Nightprowler et COPS, qui permettront à des milliers de petits-gros-boutonneux-aux-cheveux-gras-et-à-raie-apparente d’imaginer des aventures dans des univers aussi différents que l’amour pour les disparités économiques Nord/Sud, l’amour d’un homme et de son arme, l’amour de l’uniforme, l’amour du risque. Durant des années, L’Auteur rependra ainsi l’amour à travers le monde, en exhortant les foules de venir à lui. Seuls vinrent quelques fanatiques, qui voyaient en lui le Dieu de la création rolistique bleu/blanc/rouge fourrée au camembert, chaussé de charentaise, les vêtements imbibés de Beaujolais, lui qui ne boit pas.

Claustrophobia, le jeu de plateauClaustrophobia FigurinesClaustrophobia partie en cours

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>